Présentation

L'Académie d’Environnement est l'émanation de l'ancien Institut d'études internationales de la communication sur l'environnement (COMUVIR), crée en juillet 1977, à l’initiative du Président Jean A. Ternisien.

Cette association avait pour objet de promouvoir sur le plan national et international la communication en matière d'environnement.

Pour atteindre l'objectif précité deux actions prioritaires avaient été mise en œuvre :

1- dans le domaine de l'expression écrite et parlée, le Collège académique international de l'environnement était chargé

de poursuivre sous le patronage du Conseil international de la langue française (CLIF) les travaux d'études terminologiques du groupe Environnement-Nuisances créé par ce Conseil en 1969.

  de rédiger et de mettre à jour le Dictionnaire encyclopédique de l'environnement, d'expression internationale et d'en faire assurer l'édition.

2- Assurer la promotion à l'échelon international de l'expression audiovisuelle sous toutes ses formes en matière d'environnement en favorisant l'organisation dans tout pays réunions colloques, séance d'études et de recherche et en particulier des journées internationales du film sur l'environnement, enfin de tenir à jour et d'éditer un catalogue des productions sélectionnées par le Conseil.

L'essentiel des travaux de l’Institut a été concrétisé par la publication en 1993 d’un Dictionnaire de l’Environnement édité par le CLIF et comprenant près de 3000 mots, grâce à l’apport d’une méthode de travail et de définitions éprouvées et opérationnelles, par la mise au point d’un corpus lexicographique élaboré et informatisé, par la participation d’experts pluridisciplinaires de haut niveau.

Rompu à la définition des mots couramment utilisés dans le discours environnemental, toute appartenance disciplinaire aux sectoriels confondus, le Collège académique a su s'adapter à une réflexion différente dès lors qu'il s'agissait, après identification et sévère sélection, à des termes et expression se rapportant spécifiquement à l'environnement, de remonter aux concepts qu'ils désignent afin de les définir et de rechercher, le cas échéant, des mots ou expression les désignant avec plus de pertinence.

C’est à l’issue de ce travail mené en relation et avec l’appui d’organismes publics qu’a été décidée la création de l’Académie d’Environnement d’expression francophone, philosophique et scientifique.

L’assemblée générale de l'Institut français d'études et de terminologie de l'environnement a en effet constaté le 13 mars 1992

1- Que l'environnement était un des facteurs importants de la société moderne, à l'échelon local national et international ; que sa prise en compte par la puissance publique était incontournable eu égard à l'évolution démographique, géopolitique, scientifique et technologique, économique et social.

2 Que l'environnement était un domaine transdisciplinaire qui dépassait les limites de l'écologie, un domaine d'investigation complexe puisque global et comme tout système, naturel ou artificiel, régi par les interactions matérielles et les interrelations humaines. C'est un domaine évolutif soumis notamment à l'évolution quantitative et qualitative des populations enfin c'est un domaine sensible qui exige prévention et défense pour protéger la vie des individus et le maintien des espèces végétales et animales.

3- Que, en raison de sa complexité l'environnement ne peut faire l'objet d'un programme national individuel sans l'existence indispensable d'une chambre de réflexion indépendante des groupes de pression, capable d’informer, de conseiller librement les instances gouvernementales au plus haut niveau. Sa création présente de plus un caractère d’urgence.

En conséquence l'assemblée générale a proposé que soit créée officiellement l'Académie nationale de l'environnement constituée sur le modèle statutaire et financier des académies similaires qui ont fait leurs preuves dans leurs domaines respectifs.

Dans cette perspective l'Institut a mis à la disposition des autorités gouvernementales ses compétences et ses réflexions pour l'étude d'un projet établi sur des structures comprenant une section générale et des sections spécifiques de terminologie et un comité de liaison francophone axée sur la terminologie de l'environnement régi par l’Académie.

Ce projet, proposé au ministère de l’Environnement, fut laissé en attente, sans pour autant que les travaux terminologiques de révisions inhérentes à tout dictionnaire ne soient engagés et ce jusqu’à la création officielle, le 13 juin 1997, de l’Académie d’Environnement d’expression francophone, philosophique et scientifique, ayant pour objet :

1- La réflexion collégiale et globale reposant sur les fondements d’une éthique de l'environnement d'expression francophone, philosophique et scientifique.

2- La formulation de synthèses ou de recommandations s'inscrivant dans les domaines d'investigation relatifs à l'environnement naturel, l'environnement humain et l’environnement artificiel.

3- La contribution aux études des terminologies francophones sur l'environnement, en référence au dictionnaire de l'environnement établi par la présente association et publié par le Conseil international de la langue française en 1992.

4- La publication du compte rendu annuel des travaux l'Académie.

5- L'attribution de prix en fonction des dotations possibles, publiques ou privées.

L'Académie unifie par l'expression terminologique sa contribution éthique et savante sur l'environnement, appréhendé dans son sens ce que large. Ces réflexions de synthèse et l'élaboration continue de son dictionnaire d'expression francophone concrétisent sa mission objective pluridisciplinaire dans les domaines d'investigation des environnements naturels, humains et artificiels.

C'est ainsi qu'annuellement des fascicules de révision ont été édités de façon interne (Annales 1998 à 2001) ; L'académie a également participé au concours Roberval de l’Université de technologie de Compiègne.